Jeunesse·Science Fiction

Chronique | Les Chroniques Lunaires, tome 1: Cinder – Marissa Meyer

les-chroniques-lunaires,-tome-1---cinder-3851822Titre: Les Chroniques Lunaires, tome 1: Cinder

Auteur: Marissa Meyer

Editeur: Pocket Jeunesse

Prix: 17,90€

Parution: 7 mars 2013

Nombre de pages: 412

Genre: Science-Fiction / Jeunesse

RésuméHumains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population.
Depuis l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…
Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer…


Mon avis: ENFIN ! Après plus de deux ans d’attente dans ma PAL, j’ai enfin lu le fameux Cinder de Marissa Meyer dont j’ai écouté de nombreuses louanges.

Vous connaissez tous le conte de Cendrillon ? Une jolie fille exploitée par sa méchante belle-mère et qui ne mène pas la vie dont elle rêve. Jusqu’au jour où elle rencontre le prince charmant, mais lui cache quelques secrets sur qui elle est tellement. Et bien à quelques détails près, voici à quoi ressemble l’histoire de Cinder. Tout commence dans un futur indéterminé où le monde cohabite avec des droïdes sur Terre. Cinder, une jeune adolescente mi-cyborg, mi-humaine, mène une vie un peu difficile. Exploitée par son horrible belle-mère, elle essaie tant bien que mal de sortir un peu de ce monde un peu triste qui l’entoure. Mais ce que les gens ne savent pas c’est qu’elle détient un secret qui pourrait changer un tas de vies.

Cinder est mi-humaine, mi-cyborg. Elevée (ou plutôt, exploitée !) par une belle-mère aussi méchante que peu intelligente, Cinder ne rêve que d’une chose: vivre une vie paisible et normale comme toutes les adolescentes de son âge. Elle passe son temps à travailler en tant que mécanicienne pour pouvoir subvenir aux besoin de la famille. C’est d’ailleurs par ce biais qu’elle va faire la connaissance du Prince de New Beijing. Ce dernier ne va cesser de lui faire des avances sans pour autant qu’elle ne lui révèle sa véritable identité. Cinder est le genre de personnage auquel on s’attache très vite. Dès le début j’ai tout de suite accroché à son histoire. Parce qu’elle est tout simplement elle même. Elle essaie tant bien que mal de cacher qui elle est vraiment pour ne pas « dégouter » les gens qui l’entourent et encore moins le Prince. 

Avec Cinder, j’ai frôlé le coup de coeur. Ce premier tome m’a tout simplement hypnotisé. Ca faisait très longtemps que je n’avais pas lu de Science-Fiction comme celle-ci. Je comprend désormais pourquoi tout le monde en parle. C’est tout simplement très addictif. Je n’ai quasiment pas lâché ma lecture une fois que je l’avais commencé. Il faut dire que la plume de Marissa Meyer est très fluide et que le livre se lit très rapidement. J’ai maintenant hâte de lire Scarlet, le second tome de la saga.

 

Note

5 étoiles

Publicités

3 réflexions au sujet de « Chronique | Les Chroniques Lunaires, tome 1: Cinder – Marissa Meyer »

  1. C’est super, qu’il t’ait autant plus ! Il est tellement difficile de lire un roman dont tout le monde chante les louanges sans avoir de grandes attentes et parfois, cela gâche tout simplement la lecture… J’adore la saga des Chroniques Lunaires et j’espère que tu apprécieras ta lecture des autres tomes de la saga. Il me semble que pour beaucoup de lecteurs, Scarlet est celui qu’ils aiment le moins, mais si c’est ton cas, je te garantis que les tomes suivants valent le coup !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s