Chronique | Pas si simple – Lucie Castel

couv22671062Titre: Pas si simple

Auteur: Lucie Castel

Editeur: Harlequin

Prix: 6,90€*

Parution: 22 mars 2017

Nombre de pages: 285

Genre: Contemporain / Romance

Résumé: Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël.
Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au cœur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…


Mon avis: On continue le Cold Winter Challenge avec cette seconde lecture d’un roman paru en mars dernier. Oui oui, Mars dernier ! Mais comme il y a eu une réédition à l’occasion de Noël j’ai craqué pour la couverture rempli de flocons et de thé ❤

En commençant Pas si simple, nous suivons deux soeurs, Mélie et Scarlette. Deux petites frenchies aussi folles qu’attachantes. Après un cours séjour à londres, une tempête de neige frappe le pays et les bloque là-bas. Attendant à l’aéroport, Scarlett va croiser le chemin de William, un british au charme certain et adorable. Les deux soeurs vont alors se retrouver à fêter le réveillon chez ce parfait inconnu le temps de retourner en France. Mais tout ne va pas se passer comme prévu…

D’abord, il y a Scarlett. Scarlett l’aînée. Scarlette la stressée. Mais surtout, Scarlett est une femme qui se cherche et qui a besoin de se retrouver. Alors ce séjour à Londres va lui permettre de se détendre un peu, d’oublier le décès de leur père, d’oublier leur mère un peu folle sur les bords. Scarlett est le genre de femme qui ne se laisse jamais le temps de rien faire. Sa rencontre, un peu loufoque il faut l’avouer, avec le bel anglais William, va être comme un nouveau souffle dans sa vie. Très rapidement ils vont se plaire, se chercher, chahuter et…mentir pour ne pas se faire prendre. Alors on découvre une nouvelle Scarlett, un peu plus coquine, un peu plus maligne et sutotu terriblement attachante. J’ai beaucoup aimé son personnage qui n’est jamais trop dans l’excès. J’avais pourtant très peur de ça (parce que dans ce genre de roman c’est toujours comme ça…), mais sa relation avec William me l’a rendu plus sympathique et détendue.

Forcément, comme ne pas parler de Scarlett sans parler de sa soeur ou bien de William. Les deux sont diamétralement opposés et pourtant, ils s’entendent très bien. Mélie est une sexologue qui devine tout, qui voit tout et qui est aussi délirante qu’attachante. Elle connait très bien sa soeur et au fil du riman on va en découvrir un peu plus sur elle. Je l’ai bien apprécié parce qu’elle est vraiment très marrante. William, lui, est beaucoup plus dans le genre de Scarlett. Un peu coincé, un peu déçu par la vie, il n’a pas souvent le sourie, mais sa rencontre avec la française va le changer du tout au tout. Un jeu de séduction commence et lui même se découvre une nouvelle facette. J’ai adoré son personnage parce qu’à certains moment il a beaucoup de retenu et à d’autres moments, il va avoir un comportement complètement déluré. Ça rend le personnage beaucoup plus humain et compréhensible.

Il y a aussi la famille de William qui est juste…totalement folle et qui, dès qu’ils arrivent chez le british, ont des attitudes, un langage et des conversations qui m’ont fait mourir de rire. Notamment le personnage de Thomas qui est le frère de William. J’ai vraiment beaucoup ris et aimé ce côté un peu fou de la famille anglaise typique avec une grand mère complètement frappée, un frère gay, une mère coincée et une tante au bord de la dépression. C’est cliché, mais qu’est-ce que c’est bon !

En commençant Pas si simple, je ne savais pas réellement dans quoi je me lancais. Et puis j’ai ris, j’ai été génée, j’ai même eu parfois envie de pleurer. Ce roman a tout ce qu’il faut pour être une romance quasiment parfaite. Bien évidemment, il y a quelques défauts qui ralentissent un peu l’histoire (ou qui l’accélère beaucoup trop par moments). Mais ce qui est certain, c’est que j’ai voyagé le temps de ma lecture. Il n’y a pas beaucoup de roman comme celui-ci qui me font à la fois rire et fondre le coeur. En bref, Pas si simple est une réussite à dévorer !

Note

5 étoiles

Les liens marqués par * sont affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission (de l’ordre de 5%) pour tout achat effectué via ce lien. Le prix de vente ne change pas et vous n’êtes, bien sûr, pas obligés de les utiliser. En revanche, si vous les utiliser, je vous remercie pour votre soutien 😉

Publicités

2 réflexions sur “Chronique | Pas si simple – Lucie Castel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s