Contemporain·Young-Adult

Chronique | La rencontre du dernier espoir – Kelley York

couv61940194Titre: La rencontre du dernier espoir

Auteur: Kelley York

Editeur: Pocket Jeunesse

Prix: 17.50€

Parution: 6 avril 2017

Nombre de pages: 289

Genre: Contemporain / Young Adult

RésuméDurant dix-huit ans, Vincent n’a cessé d’être trimballé de foyer en foyer. Quand Maggie le recueille, il pense avoir enfin trouvé son refuge. Mais il se trompe, une fois de plus. Brisé, Vince consulte Suicide Watch, un forum destiné à ceux qui songent à la mort. Il y rencontre Casper, tentée d’abandonner son combat contre le cancer, et le très discret Adam, qui se croit insignifiant. Vince va devoir faire un choix : vivre et affronter ses sentiments ou mourir sans savoir s’il aurait pu, un jour, goûter au bonheur.


Mon avis: Ça faisait un bon bout de temps que je n’avais pas lu un livre aussi rapidement. Littéralement un coup de coeur, je peux vous dire que je suis passée par toute les émotions avec le nouveau roman de Kelley York.

La rencontre du dernier espoir raconte l’hisoite de Vincent, un jeune homme qui n’a jamais eu de chance de sa vie. Trainé de famille d’accueil en familles d’accueil depuis son enfance, il se sent enfin bien dans sa vie avec une maman d’accueil qui est adorable avec lui, jusq’au jour où il se retrouve à nouveau seul. Que faire lorsqu’on se retrouve seul au monde à ne plus avoir aucun espoir avec la vie ? Il s’inscrit alors sur un forum qui aide ceux en proie à des pensées suicidaires. Sa rencontre avec Casper et Adam sur le site va peut-être être le début du renouveau pour le jeune homme.

Vincent est un jeune homme de 18 ans qui est très certainement la personne la plus malchanceuse du monde. Esseulé, sans famille fixe, il ne se sent pas posé. Mais depuis quelques temps maintenant, il a trouvé refuge auprès d’une nouvelle famille d’accueil. Maggie est certainement la maman de substitution qui lui a toujours fallut. Douce, à l’écoute, elle sait prendre soin de Vincent. Mais un évènement terrible va les séparer du jour au lendemain, laissant le jeune homme tout seul à nouveau. Vincent broie du noir, c’est clair. Malgré un diplôme en poche, il ne trouve aucun intérêt à continuer sa vie si c’est pour se retrouver seul au monde. Il va alors s’isncrire sur le forum Suicide Watch. Un endroit où tout un tas de personnes qui ont envies de passer à l’acte échangent autour de ce sujet. Il va alors faire la connaissance de Casper, une adolescente en phase terminal d’un cancer et Adam, esseulé comme Vincent et ayant pourtant une famille. Les trois jeunes gens vont alors nouer des liens extrêmements forts. Tellement forts que Vincent va se sentir enfin proche de quelqu’un et va donner son entière confiance en eux. Si le discret Adam n’échange que très peu avec ses comparses, Casper, elle, est plut^tot du genre à dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas et c’est ce qui plaît à Vincent. Les trois deviennent rapidement meilleurs amis, pour le meilleur et pour le pire aussi. Vincent est un personnage que j’ai tout simplement adoré. De par sa simplicité, mais aussi sa sincérité. Il est le genre de personnage que l’on a envie de prendre dans les bras et de lui dire que tout va bien se passer, que la vie vaut amplement la peine d’être vécue. J’ai été troublée par ce personnage qui n’est pourtant pas haut en couleur. Mais sa douleur m’a frappée de plein fouet et je me suis tout simplement attachée à lui. 

La rencontre du dernier espoir est une lecture à la fois troublante et belle. On ne sait pas réellement ce qui nous attend en commençant le roman, si ce n’est une histoire quelque peu triste. La plume de Kelley York m’a, une nouvelle fois, transportée et ennivrée. J’ai aimé chaque instant, chaque personnage et chaque histoire. C’est beau, doux, dur et terriblement triste. Certes, on ne ris pas forcément, mais on apprends. On apprends à prendre sur soi. On apprends à voir le monde d’une nouvelle manière. On apprends à faire attention aux autres et à ce qu’ils peuvent ressentir. Et rien que pour ça, c’est un énorme coup de coeur.

Note

IMG_3495

Publicités