Jeunesse·Thriller

Chronique | Stabat Murder – Sylvie Allouche *

couv788916Titre: Stabat Murder

Auteur: Sylvie Allouche

Editeur: Syros

Prix: 15,95€

Parution: 9 mars 2017

Nombre de pages: 301

Genre: Thriller / Jeunesse

RésuméComment Mia, Matthis, Sacha et Valentin, quatre jeunes pianistes, étudiants au Conservatoire national de musique de Paris, ont-ils pu disparaître sans laisser de trace, à un mois d’un concours international ? Ont-ils, sous la pression, décidé ensemble de tout plaquer ? Impossible, d’après les familles interrogées sans relâche par Clara Di Lazio. S’agit-il d’un enlèvement ? La commissaire, réputée coriace, a l’intuition terrible que dans cette enquête, chaque minute compte…


Mon avis: Grâce aux éditions Syros, ça a été LA découverte de ma semaine: Stabat Murder, un thriller pour ados incroyablement addictif écrit par la talentueuse Sylvie Allouche.

Stabat Murder raconte l’histoire de quatre adolescents talentueux dont l’avenir est en jeu. Étudiant au CNSM (Conservatoire national supérieur de musique et de danse) de Paris, ils sont sérieux et ne manque jamais un seul cours. C’est l’étonnement général et l’inquiétude totale lorsqu’ils disparaissent du jour au lendemain sans laisser de trace. Et si cette disparition avait un rapport avec le concours qu’ils préparaient ? Vont-ils s’en sortir vivant ?

Dans ce thriller pour ado, nous suivons une petite bande de génies du piano. Tout d’abord, il y a Mia. C’est la seule fille du groupe. Elle est intelligente et a mental d’acier, c’est d’ailleurs elle qui m’a le plus touchée durant ma lecture. On fait face à une adolescente forte, qui prend soin des autres et qui se questionne tout le temps. Avant sa disparition, elle mène une vie assez simple avec un père très présent et une mère en retrait. Et c’est très sûrement ce qui a rendu l’adolescente si forte. Ce manque de maternité va se faire ressentir, notamment lorsqu’elle est enlevée et s’occupe, comme elle le peut, de ses camarades. Je l’ai vraiment beaucoup aimé.

Puis il y a le personnage de Valentin. C’est un adolescent assez simple. Une mère restauratrice tout le temps occupée, il est constamment seul. Ses amis sont sa seule occupation (en plus du piano). Il vit dans son petit monde. Je l’ai trouvé assez en retrait par moment. Tellement qu’au final je ne me suis que trop peu, voire pas du tout, attaché à lui.

Le personnage de Sacha est très sûrement le plus discret de tous. Encore plus que Valentin. On ne sait pas grand chose de lui, si ce n’est que ses parents sont constamments absents et il reçoit une éducation par le biais de sa grande sœur. Pour lui, je n’ai pas ressenti grand chose par rapport aux autres personnages et m’y suis d’ailleurs pas du tout attaché.

Matthis, lui, est le personnage au grand coeur. Celui qu’on a envie de prendre dans nos bras, celui dont on a envie de rassurer et de câliner. Fou amoureux de la même fille depuis longtemps, il cache cette relation. Sa disparition va rapidement être signalée par sa mère car les deux sont très proches. Pendant sa captivité, le personnage de Matthis perd de sa force et reste en arrière par rapport aux autres. Il ne fait pas parti du même monde. Il est plus dur avec lui-même, mais aussi plus réaliste. C’est un personnage aussi fort que celui de Mia, mais qui va devenir de plus en plus discret au fil du roman.

Comment ne pas parler d’un thriller sans aborder le personnage de l’enquêteur ? Ici, c’est Clara Di Lazio, une enquêtrice têtue et qui se donne corps et âme pour la recherche de ces quatre ados disparus. J’ai aimé les moments d’alternance entre ce personnage là et les quatre jeunes puisqu’à chaque fois il y a un point commun entre les chaque. Clara est forte. Très forte. Une fois que l’enquête commence, elle ne s’arrête plus. Au point de se mettre elle-même en danger. J’ai adoré ce personnage. Je l’ai trouvé intelligente et incroyablement tenace. C’elle très sûrement elle qui m’a le plus marquée pendant ma lecture.

Je tiens avant tout à remercier les éditions Syros de m’avoir envoyé cette petite pépite car ça faisait un petit moment qu’un thriller ne m’avait pas autant hypnotisé. Stabat Murder est un thriller pour ados savamment écrit. Tout le long du roman j’ai été prise par cette histoire de disparition. On alterne entre les phases de recherches, d’inquiétudes et ce que ressentent les personnages de Mia, Matthias, Sacha et Valentin. C’est frustrant, prenant et génial en même temps. Rare sont les thrillers pour ado aussi prenant, clair et efficace. Une fois commencé, on a du mal à s’arrêter tellement c’est bien écrit. C’est fluide et clair, le style de l’auteure est simple. On aurait presque envie d’une suite tellement c’est extra. À lire !

Note

5 étoiles

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chronique | Stabat Murder – Sylvie Allouche * »

Les commentaires sont fermés.