Chronique | Tim au coeur d’or – Olivia Quétier*

tim au coeur d'or.png

RésuméTimothé vit en Lozère. Sa mère est alcoolique, son père un homme simple et bourru. Il veut devenir artiste peintre. Il met tout en acte pour tout quitter. Mais il est ramené sans cesse à cette mère qu’il s’imagine pouvoir sauver. Timothé vit ses années de lycée dans la peur que sa mère ne sombre dans la dépression. Cependant, ses amitiés et sa passion du dessin le maintiennent debout.
Nous le retrouvons 17 ans plus tard. Il peine à trouver sa place dans le milieu de l’art dont il ne supporte pas les codes. Pourra-t-il faire éditer sa bande dessinée « Tim au coeur d’or » ? Il est marié, vit à Paris avec un enfant. Sa femme consomme beaucoup de drogues et Timothé se retrouve à nouveau confronté à l’addiction. Il comprendra qu’il doit prendre des distances avec la destructivité qui touche ses proches pour pouvoir avancer. Durant les vingt années que traverse le roman, il cherchera à se dégager de cette place assignée par les liens familiaux.


Mon avisJe tiens avant tout à remercier Olivia Quétier de m’avoir permis de lire son roman en avant-première. Ce fut une jolie découverte et un premier roman plein d’émotions.

Tim au coeur est un roman découpé en quatre parties. La première, où l’on découvre un Timothé timide et à l’univers familial quelque peu spécial. Il a 16 ans, a redoublé deux fois son collège. Sa passion pour le dessin le tient en vie depuis qu’il est tout jeune. Il en rêve nuit et jour. Et il le sait, un jour il en fera son métier. Mais pour l’instant, il va devoir se battre pour réussir. Quitte à partir et laisser sa famille pour vivre son rêve. Parce qu’avec un père souvent absent et une mère alcoolique, rien n’est sûr et il va devoir s’accrocher plus que les autres pour pouvoir y arriver.

Dans la seconde partie, on retrouve un Timothé lycéen et entouré d’amis. est au lycée. Il est enfin dans un lycée où il peut mettre à profit son talent. Le développer. Il découvre les joies et les malheurs de l’adolescence. Mais au cours de ces trois années de lycée, Tim en apprend plus sur sa mère, son passé et le pourquoi de son alcoolisme. C’est violent, c’est dur, mais Tim comprend. Il continue malgré tout à s’accrocher, à croire en son plus grand rêve et il se bat sans cesse pour y arriver.

La troisième partie se déroule dix-sept ans plus tard. Tim vit à Paris. Il est marié, a un fils et continue à poursuivre son rêve de devenir un dessinateur/illustrateur de renom. Il a écrit son histoire. Celle qui le guide depuis tant d’années. « Tim au coeur d’or ». Si les ponts ont été un peu coupés avec ses parents depuis quelques années, Timothé doit faire face à la descente aux enfers de sa femme Luce. Là encore, Timothé va s’accrocher et prouver à la vie qu’il peut toujours réussir. Même les barrières qui se trouvent sur son chemin ne l’empêcheront pas de croire en lui-même. Et puis il y a enfin CE jour. Tim reçoit LA réponse qui changera sa vie. Et c’est c’est le début d’une belle aventure. C’est le début du rêve qui se réalise. C’est plein d’émotions. C’est beau et doux à la fois. Tim a réussi. Tim est enfin lui-même. Tim est un adulte accompli. Enfin…presque. Parce qu’il lui reste encore beaucoup de choses à découvrir de la vie. Même à 40 ans, ce n’est que le début. C’est l’heure du questionnement et de remonter la pente. Timothé est un warrior et il s’accrochera toujours. Malgré les hauts et les bas de sa vie. Malgré les personnes qui ne cessent de l’empoisonner nuit et jour. 

Tim au coeur d’or est un roman que j’ai tout simplement adoré. Il y a eu quelques passages un peu longs, mais l’histoire de Tim m’a transportée. Voir ce jeune garçon partir de rien et devenir un homme vivant son rêve, redonne de l’espoir et fait du bien. Il y a des hauts et des bas. Tim est humain. Son histoire est pleine d’une réalité frappante. Ça fait parfois mal, parfois du bien. Ce n’est jamais trop. L’auteure nous guide à travers l’histoire de Tim, à travers sa passion et son courage. Tout ça pour arriver à nous faire comprendre qu’il faut toujours croire en ses rêves. Qu’importe le prix à payer, qu’importe les obstacles, s’accrocher à ses rêves est ce qui nous fait vivre, survivre même. Tim au coeur d’or est un premier roman amplement réussi ! 

Les liens marqués par * sont affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission (de l’ordre de 5%) pour tout achat effectué via ce lien. Le prix de vente ne change pas et vous n’êtes, bien sûr, pas obligés de les utiliser. En revanche, si vous les utiliser, je vous remercie pour votre soutien 😉
Publicités

2 réflexions sur “Chronique | Tim au coeur d’or – Olivia Quétier*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s