IEUF #7 | La transexualité dans la littérature

Salut tout le monde !

Après des mois et des mois à cogiter sur cet article, je peux enfin vous en parler et SURTOUT, vous le partager. Si aborder ce sujet là me plaisait, je dois vous avouer que j’ai longtemps hésité avant de vous poster l’article, de peur de ne pas Savoir trouver les bons mots. Et puis au final, je m’en fou. Parce que tout ce que vous pourrez lire vient du plus profond de mon coeur et j’espère que cet article vous plaira. Si vous le lisez jusqu’au bout (oui oui il est assez long…) je vous en remercie d’avance et surtout, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez 😉

ieuf.png

Depuis quelques mois maintenant, je vois de plus en plus un sujet se développer dans la littérature : la transexualité.

Parfois un choix, parfois une obligation pour les auteur.e.s qui se sentent prêt.e.s à tout pour défendre la cause LGBT (qui sont de plus en plus nombreux d’ailleurs). Pour ne rien vous cacher, tout cet élan fait plaisir à voir (et surtout à lire). Chacun, à sa façon, défend ses idéaux, ses choix, ses paroles. Parfois de manière crue, parfois d’une manière plus douce.

Après plus d’un an à enchainer les lectures sur le sujet, je me suis dit qu’il était grand temps de vous en parler dans un article.

Tout d’abord parce que la cause LGBT me tient énormément à cœur, mais aussi parce que la plupart des romans pour lesquels j’ai eu de gros coup de cœurs ces derniers mois parlaient de transexualité.

Alors aujourd’hui je vais vous en parler, parce que la littérature contemporaine tend à être plus franche sur le sujet, mais aussi beaucoup plus ouverte et tout particulièrement dans la littérature jeunesse.

 

  • Qu’est-ce que la transexualité ?

26241477411_fa2bca7eee_b

Commençons par le commencement : être transexuel.le c’est quoi ?

Pour ceux et celles qui ne sauraient pas exactement ce qu’est la transexualité, voici une petit définition simple et efficace pour vous faire comprendre

                     « La transexualité est le fait pour une personne de se sentir comme ayant une identité sexuelle opposée à son sexe physique de naissance »

source : www.adheos.org/transexualite-transgenre

Il faut savoir que la transexualité existe depuis la nuit des temps. Tout comme l’hétérosexualité, l’homosexualité ou bien la bisexualité (et toute autre sexualité d’ailleurs). La plupart du temps, lorsqu’on parle de transexualité à des personnes pas forcément bien renseignées sur le sujet, elles pensent tout de suite aux drag queens (qui sont beaucoup plus différentes !), aux personnes efféminées, bref…le gros cliché !

La transexualité a évoluée avec les mentalités. Si les personnes transgenres avaient tendance à devoir se cacher auparavant, il n’en est quasiment plus question, même si dans certains pays elle reste interdite et même condamnable à mort.

Mais pourquoi vouloir en parler dans la littérature alors ?

 

  • Parler de transexualité en littérature, c’est quoi ?

lgbtbooks620

Après les films (Boys Don’t Cry, Danish Girl), et les séries (Sense8, Orange is the New Black), c’est au tour du monde de littérature de mettre en lumière la transexualité. Et dans la littérature, c’est surtout les romans jeunesses qui s’y colle.

Mais pourquoi la littérature jeunesse en particulier ?

Eh bien tout simplement parce que les lecteurs des romans jeunesses sont jeunes (pour la plupart) et très ouverts sur le sujet. Nous grandissons et faisons partis d’une génération où le mariage homosexuel a été accepté dans quasiment tous les pays du monde, où aller dans une boite de nuit gay n’est pas une honte et où faire la fête à la gay pride est le meilleur endroit pour s’éclater alors forcément, les auteurs aiment s’en inspirer.

3150ED5100000578-0-image-a-49_1455736529673

Il y a aussi les témoignages à chaque fois poignants de jeunes transgenres (Jazz Jennings par exemple) connus dans le monde entier et qui sont devenues les voix de toute une génération. Et enfin, il y a les réseaux sociaux. Toujours là, parfois pour le bon comme pour le mauvais, mais en ce qui concerne la transexualité, je ne cracherais pas sur les réseaux sociaux car ils ont permis une plus grosse compréhension de la part de la population envers les transgenres (mais pas forcément une plus grande tolérance malheureusement). La place des réseaux sociaux est devenue tellement importante pour le sujet, qu’elle permet des échanges aussi intéressants que virulents. La jeunesse d’aujourd’hui n’est plus du tout la même que celle d’il y a trente ans et ça se voit !

De quoi peuvent parler les auteurs dans leurs romans ?

  • Le roman sur la transexualité, kézako ?

appelatexte

Le sujet de ces romans commence toujours par un personnage principal se posant tout un tas de question sur lui-même et son avenir. Qui sont-il ? Comment se sent-ils ? Que vont-ils faire d’eux même ? Parfois, un membre de la famille ou un.e ami.e proche connait son secret. La plupart du temps, il est toujours question d’amour, mais il est surtout question de confiance en soi et de perpétuel questionnement. Chaque roman qui traite le sujet fait le même effet : la beauté des mots, la simplicité des personnages nous laisse littéralement sur les fesses. Voir qu’il y a de plus en plus d’auteurs prendre la plume pour ce sujet-là libère toute une génération d’un poids énorme et peut aussi faire beaucoup de bien au.x lecteur.s qui peuvent se poser tout un tas de questions sur eux même et découvrir que des personnes arrivent à écrire ce qu’ils ressentent.

Mais pourquoi faut-il parler de la transexualité en littérature ?

  • Un sujet contemporain important

blog-trans-love-framed-1024x736

Si la transexualité existe depuis toujours, en parler n’a pas toujours été une mince affaire. Après les films et les séries, la littérature était la suite la plus logique pour aborder le sujet. C’est à chaque fois une sorte de gros challenge pour le monde de culture. Parce qu’un livre reste dans les mémoires à tout jamais, dans les bibliothèques et se prête/donne de génération en génération. Aborder la transexualité en littérature est une échappatoire pour certains et une sorte de cure pour d’autres. Il faut en parler, il faut toucher les gens et c’est comme ça que les auteurs le font. Même si la plupart du temps le sujet est présent dans les romans jeunesse, cela donne un ordre d’idée et ça montre à quel point l’auteur se sent engagé.

 

♠ Les 5 romans sur la transexualité qui m’ont marqué ♠

Normal(e) – Lisa Williamson

couv28674862

Résumé : À 8 ans, David Piper a déclaré devant sa classe : « Je veux être une fille ». Six ans plus tard, il reste le mouton noir de son école. Tout le monde le croit gay, mais au fond de lui, il est simplement une fille dans un corps de garçon.
Leo Denton vient d’arriver au lycée. Il se fait passer pour un dur inaccessible. Pourtant, il cache lui aussi un secret… Il n’est pas né Leo Denton. Il est une fille devenue un garçon.
À compter du jour où Leo prend la défense de David, une amitié naît. Au cœur des tourments adolescents, une question revient sans cesse : qui sont-ils réellement ? David et Leo refusent de se conformer aux étiquettes qu’on leur a collées. Confrontés au regard des autres, auront-ils le courage et la force de se réaliser ?

Avis : C’est mon plus gros coup de cœur sur le sujet. Les mots de l’auteur sont justes, beaux et terriblement vrais. C’est le roman sur le sujet le plus simple et le plus réaliste je trouve. Vous pouvez d’ailleurs retrouver ma chronique juste ici

Celle dont j’ai toujours rêvé – Meredith Russo

couv19019274

Résumé : Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir vraiment aux autres. Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Alors qu’ils passent de plus en plus de temps ensemble, Amanda comprend qu’en se protégeant ainsi, elle passe à côté de sa vie. Elle sait qu’elle doit se faire violence et lui révéler qui elle est vraiment, mais elle est terrifiée à l’idée que cela le fasse fuir…

Avis : Un roman sur la transexualité qui est parfait en tout point. C’est l’après, la vie après les années de galère pour se trouver, se découvrir et changer. L’auteure de ce roman est une transexuelle et la jolie jeune femme en couverture est aussi une transexuelle. C’est brillant et plein de bon sens. Ma chronique est aussi par ici.

George – Alex Gino

couv32768504

 Résumé : Beaucoup de gens aiment George. Maman est très fière de son petit garçon, elle pense qu’il deviendra « un jeune homme très bien ». Scott aime beaucoup son « frérot ». Et Kelly le tient pour son « meilleur ami ». Mais George sait que les gens ne voient pas qui elle est vraiment. Car George en a la certitude, elle est une fille. Alors quand sa maîtresse propose de jouer une pièce de théâtre à l’école, George veut plus que tout interpréter le personnage de Charlotte. Elle sera parfaite, et les gens comprendront enfin qui elle est. Comment leur faire comprendre que c’est le rôle de sa vie ?

Avis : C’est un roman jeunesse pour les 10-12 ans qui traite le sujet d’une manière très simple, très épurée, mais aussi très intelligente.

Cette fille c’était mon frère – Julie-Anne Peters

dssf

Résumé : Liam, le frère de Regan, ne supporte pas ce qu’il est. Ce qu’il est en apparence. Car tout comme la lune, sa véritable nature ne se révèle que la nuit, en cachette. Depuis des années, Liam  » emprunte  » les habits et le maquillage de Regan. Dans le secret de leurs chambres, Liam devient Luna. Le garçon devient fille. Un secret inavouable, chaque jour plus invivable. Pour la sœur, pour le frère, et pour Luna elle-même…

Avis : Je crois que je n’en parlerai jamais assez, mais ce roman est une réelle pépite sur le sujet. L’histoire n’est, pour une fois, pas du tout racontée du point de vue de la personne transgenre, mais d’un proche et ça donne une toute autre dimension à la beauté et à la puissance des mots dans l’histoire. Je vous en parlais il y a un peu plus d’un an ici.

Opération pantalon – Cat Clarke

couv21384871

Résumé : Liv Spark, 11 ans, est un garçon transgenre élevé au sein d’une famille ouverte d’esprit. Avoir deux mamans, c’est vraiment le pied, et Liv est impatient de commencer le collège et de s’y faire de nouveaux amis. Garçon ou fille, la question ne s’est jamais posée pour le moment, ses parents le laissant s’habiller et s’exprimer comme il le souhaitait. Mais tout va basculer lorsqu’il découvre qu’il lui faudra porter une jupe. Liv n’a aucune envie de se plier à la politique stricte de son école concernant l’uniforme, mais il n’est pas encore prêt non plus à partager son secret, il lance alors l’Opération Pantalon, une campagne qui vise à permettre aux filles de porter un pantalon. Si tout le monde pense qu’il est une fille, eh bien, il fera semblant…pour le moment. Pendant cette campagne, Liv va être victime de harcèlement scolaire, d’un deuil familial et des remarques désagréables du proviseur. Après s’être fait jeter par son meilleur ami, Liv va devoir réapprendre à faire confiance. Trouvera-t-il le courage de partager son secret, et de dire à sa famille et à ses amis qui il est vraiment ? 

Avis : Un second roman jeunesse pour les 10-12 ans et cette fois-ci c’est Cat Clarke qui nous fait découvrir une histoire mignonnette et toute simple sur la transexualité chez l’enfant. Ça peut paraître totalement incongru pour certains, mais c’est vraiment un bon roman. Je l’ai chroniqué ici au moment de sa sortie.

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “IEUF #7 | La transexualité dans la littérature

Les commentaires sont fermés.