Drame

Chronique | La Terre qui penche – Carole Martinez *

couv59862173Titre: La Terre qui penche

Auteur: Carole Martinez

Editeur: Folio

Prix: 8,20€

Parution: 6 avril 2017

Nombre de pages: 432

Genre: Drame

Résumé: Blanche est morte en 1361 à l’âge de douze ans, mais elle a tant vieilli par-delà la mort! La vieille âme qu’elle est devenue aurait tout oublié de sa courte existence si la petite fille qu’elle a été ne la hantait pas. Vieille âme et petite fille partagent la même tombe et leurs récits alternent.
L’enfance se raconte au présent et la vieillesse s’émerveille, s’étonne, se revoit vêtue des plus beaux habits qui soient et conduite par son père dans la forêt sans savoir ce qui l’y attend.
Veut-on l’offrir au diable filou pour que les temps de misère cessent, que les récoltes ne pourrissent plus et que le mal noir qui a emporté sa mère en même temps que la moitié du monde ne revienne jamais?


Mon avis:  Je tiens avant tout à remercier les éditions Folio pour cette très jolie découverte.

La Terre qui penche est un somptueux roman qui raconte l’histoire de Blanche, une petite fille, et d’une vieille âme qui partagent les mêmes souvenirs, mais un récit différent. Au fil du roman, on découvre l’histoire un peu bizarre, un peu cruelle, mais terriblement poétique d’une petite fille qui a disparu violemment, sans réelle justification. On alterne alors entre le récit de la petite fille et celui de la vieille âme, celle qui se souvient. Deux points de vus aussi poignants l’un que l’autre.

Blanche, la petite fille, est né au milieu du XIIème siècle. À 12 ans, elle mène une vie totalement normale pour l’époque. Vivant au Moyen-äge, cette époque aussi fabuleuse, que terrible, elle sait qu’elle est promise à un mariage qui aura bientôt lieu. Au fil de son récit, on découvre une jeune fille plutôt candide qui découvre la vie telle qu’elle est, dans toute sa violence et sa beauté. Blanche aime la vie, elle l’a déteste, elle se découvre et se redécouvre aussi. Durant ma lecture j’ai découvert une autre facette de cette petite fille. Elle grandit au fil du roman et surtout, elle mûrit. On découvre alors une jeune fille pleine d’assurance, mais aussi pleine de vivacité. Le personnage de Blanche est terriblement attachant. Son histoire et le monde qui l’entoure est impitoyable et elle est comme une jolie petite flamme dansante au milieu de tout ce chao.

La vieille âme, elle, est plus posée, plus calme, elle ne se pose pas sans cesse de questions et raconte de son prope point de vu ce qui s’est passé lors de la disparition de Blanche. Mais qui est réellement cette vieille âme ? On suppose que c’est Blanche. Une Blanche vieille, rabougri et qui se remémore le passé. Car les deux personnages vivent ensemble, comme deux sansgsues impossible à séparer, elles partagent la même tombe et la même histoire. Si j’ai trouvé le personnage de Blanche attachant, celui de la vieille âme est beaucoup plus spécial. Son côté assez philosophique dans ses sages paroles m’a fait plus voyager que la jeune fille.

La Terre qui penche un somptueux roman aussi poétique que féérique et qui m’a transporté dans une aute époque le temps de ma lecture. Les mots de Carole Martinez sont magnifique et tellement prenants. Il y a aussi tout un tas de détails sur l’époque qui nous montre que l’auteure a fait un énorme travaille de recherches sur l’époque, notamment à la toute fin du roman en ce qui concerne les poèmes et textes. J’ai adoré le point de vu de Blanche parce qu’elle est candide, mais aussi attachante et craquante. La Terre qui penche est un roman à lire de toute urgnce si le Moyen-äge est une période qui vous plait et si la poésie est un genre qui vous transporte facilement 😉

Note

4 étoiles

Publicités

2 réflexions au sujet de « Chronique | La Terre qui penche – Carole Martinez * »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s