Chick-Lit

Chronique | Miss You – Kate Eberlen *

couv44588762Titre: Miss You

Auteur: Kate Eberlen

Editeur: Nil

Prix: 22€

Parution: 1er juin 2017

Nombre de pages: 528

Genre: Chick-Lit

Résumé: « C’est le premier jour du reste de ta vie », voilà une phrase que Tess a vue des centaines de fois sur une de ses assiettes, chez elle, dans le sud de l’Angleterre. En cet été 1997, la jeune fille ne peut s’empêcher d’y songer, tandis qu’elle savoure la fin de ses vacances idylliques à Florence avec sa meilleure amie Doll. Car sa vie est bel et bien sur le point de changer : elle s’apprête à entrer à l’université. À son retour pourtant, une terrible nouvelle bouleversera son existence à jamais. C’est le premier jour du reste de sa vie. Gus est lui aussi en vacances à Florence, avec ses parents. La vie de cette famille a quant à elle déjà changé de manière soudaine et tragique. À la rentrée, il entamera des études de médecine. Ce jour-là, tous deux admirent côte à côte l’église San Miniato al Monte. Plus tard dans la même journée, Tess demande à Gus de la prendre en photo avec Doll, sur le Ponte Vecchio. Au cours des seize prochaines années, leurs chemins vont se croiser et se recroiser, durant quelques secondes, sans que l’un ou l’autre ne s’en aperçoive. Séparés par la distance et leurs destins respectifs, auront-ils un jour l’occasion de réellement faire connaissance ?


Mon avis: C’est la petite sortie toute mignonne, toute fluffly du jour ! Je tiens à remercier les éditions Nil et Netgalley pour cette très jolie découverte lue en avant première.

Miss You raconte l’histoire de Tess et Angus. Tout commence en 1997. Si rien ne les prédestine à un futur commun, nous allons suivre ces deux personnages pendant une bonne partie de leur vie. De l’adolescence au passage à l’âge adulte. Des moments de joie aux moments de tristesse. Un roman sur des chemins qui se croisent et des rencontres fortuites.

Je vais d’abord vous parler de Tess. En 1997, cette jeune adolescente n’a pas une vie rêvée, loin de là même: un père solitaire, une mère décédée des suites d’un cancer du sein, une soeur un peu à part. De la fin de son adolescence jusqu’à son entrée dans la vie d’adulte, elle rêve d’une vie meilleure, d’un autre monde, d’une autre elle. Parfois tout n’est pas tout beau tout rose. Sa relation avec sa petite soeur est une chose merveilleuse parce que même dans les moments les plus difficiles elle est toujours présente, telle une seconde maman pour voir sa petite soeur grandir et survivre dans cette horrible société. Et puis il y a sa rencontre avec Angus. La rencontre du renouveau, de l’espoir et de toute une vie. Si j’ai aimé le personnage de Tess c’est d’abord pour son état d’esprit. Pas défaitiste pour un sous, elle essaie tant bien que mal d’avancer dans la vie, malgré les claques qu’elle se prend, malgré les mésaventures qui lui rendent la vie difficile, malgré la maladie qui pourrait gâcher sa vie à tout jamais. Plus l’histoire avance et plus on se rend compte à quel point elle est forte, à quel point elle s’accroche au plus profond de son être pour croire en ses rêves.

Angus, lui, est plutôt le genre de garçon chanceux…enfin ça, c’est seulement une partie de sa vie. Des parents présents, fou d’amour pour une fille, étudiant en médecine, tout lui réussi. Absolument tout. Jusqu’au jour où une nouvelle va faire écrouler tout son joli petit monde doré et le faire ramener rapidement sur terre. Du jour au lendemain, il se retrouve avec des choix difficiles à faire et un avenir qui ne sera plus celui qu’il s’était promis. Angus est le genre de personnage qui peut paraître assez antipathique au début, mais au fil du roman on se rend rapidement compte qu’il est loin de l’être et qu’il est assez ouvert d’esprit. En même temps, vu la situation dans laquelle il se retrouve, il n’a pas trop le choix. Par amour pour sa famille, mais aussi pour lui même, il va devoir faire face à un nouveau lui. L’homme rangé, typique, avec une vie monotone. Et c’est là toute l’histoire difficile autour de ce personnage.

Miss You est un très beau roman sur la vie, sur l’amour, sur la famille et sur la confiance en soi. Si l’auteure aborde de nombreux sujets, j’ai été largement convaincu dès les premières lignes. Une belle écriture et des personnages tous aussi attachants les uns que les autres. En lisant l’histoire de Tess et Angus, j’avais peur de retrouver un énième Un Jour de David Nicholls (qui est un de mes livres préféré !), mais fort heureusement c’est tout le contraire et ça fait du bien de voir à quel point l’auteure a été assez originale avec le concept de son histoire. Outre le côté romantique, il y a aussi le côté très humain de l’histoire qui pourrait presque avoir lieu aujourd’hui, n’importe où sur terre. Miss You est un magnifique roman qui vous fera passer un très bon moment, j’en suis sûre et certaine 😉

Note

5 étoiles

Publicités

3 réflexions au sujet de « Chronique | Miss You – Kate Eberlen * »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s