Contemporain·Young-Adult

Chronique | This is Where it Ends – Marieke Nijkamp

couv23664186Titre: This is where it ends

Auteur: Marieke Nijkamp

Editeur: Sourcebooks

Prix: 10,81€

Parution: 5 janvier 2016

Nombre de pages: 292

Genre: Young Adult / Contemporain

Résumé10h00. La principale du Lycée Opportunity d’Alabama termine son discours, souhaitant la bienvenue à tout le corps enseignant ainsi que les élèves pour le nouveau semestre en les encourageant à l’excellence et la réussite.

10h02. Les élèves se lèvent en quittant l’auditorium pour se rendre en classe.

10h03. Les portes de l’auditorium ne s’ouvrent pas.

10h05. Quelqu’un commence à tirer.

Raconté de 4 points de vues différents,  la terreur règne durant 54 longues minutes alors que la revanche calculée d’un étudiant devient le dernier jeu de survie.


Mon avis: Je ne sais pas réellement par où commencer avec ce roman tellement il y a de choses à dire.

Commençons par le commencement: This is where it ends raconte l’histoire d’un ado mal dans sa peau qui va devenir le tireur fou de son lycée et prendre sa vengeance en tuant les personnes qui l’entourent. À tour de rôle, 4 élèves du lycée, Autumn, Sylv, Claire et Tómas, vont raconter l’histoire de leur point de vue, à la minutes près.

Autumn est élève au lycée Opportunity. En couple avec la jolie Sylv, elle se sent pourtant terriblement seule. Une mère décédée, un père un peu absent et un frère distant. Seul l’amour lui laisse un peu d’espoir dans cette sombre vie. L’attaque que son lycé va subir va la percer en plein coeur. Et elle va se sentir concerner. Parce que le tireur fou n’est autre que son frère. Son grand frère en qui elle a pourtant pleinement confiance. Les 54 minutes les plus longues de sa vie, elle va les passer à le convaincre d’arrêter le massacre, de penser à la vie, à tout ce qu’elle vaut. Et je crois que ça fait un bon bout de temps que je n’avais pas vu un personnage aussi courageux qu’Autumn. Dès les premières lignes j’ai su qu’elle était une battante. Face à l’amour, face à la mort, face à la peur elle va être courageuse, quitte à vouloir se mettre en danger pour sauver les autres. J’ai eu un gros coup de coeur pour elle.

La petite amie d’Autumn, Sylv, est bien plus discrète qu’elle, mais terriblement attachante. Très proche de son grand frère Tómas, elle va, tout le long de la prise d’otage, chercher par tous le smoyens à communiquer avec lui, au risque de se mettre elle aussi en danger. L’amour l’a rend plus forte. Elle est inséprable d’Autumn et voir l’amour de sa vie souffrir et être prête à donner sa propre vie pour les autres lui fait peur. Elle prend alors rapidement cosncience à quel point elle l’aime et à quel point leur amour est incroyablement fort. Sylv m’a convaincu dès le début. Attachante et adorable.

Tómas, le grand frère de Sylv, se trouve à l’extérieur de l’auditorium au moment de la fusillade. Si au début il n’y croit pas vraiement, au fil du roman il va rapidement se rendre compte que sa petite soeur, celle qui compte le plus dans sa vie, est en danger dans l’auditorium. Il va alors otut faire pour arrêter le massacre. Tout. J’ai beaucoup, beaucoup (vraiment beaucoup) apprécié le personnage de Tómas. Parce qu’il est mentalement très fort, un peu comme Autumn. Il va tout faire pour les sauver.

Et puis il y a Claire. L’ex petite amie du tireur fou. Elle n’a pas un rôle fondamental dans l’hisoitre. Au début en tout cas. Et plus le roman avance et l’on découvre qui elle est réellement. Une adolescente pleine de remords et de regrets. Mais aussi d’amour et de calme. C’est sûrement le personnage qui m’a le moins marqué durant ma lecture.

This is where it ends est un roman coup de poing qui vous prend aux tripes dès les premières lignes. Une fois commencé, il est impossible de s’arrêter. Je ne saurai vous expliquer à quel point cette lecture m’a littéralement brisée et hypnotisée. Ça parle d’espoir, d’amour, de peur, de frustration. L’auteure nous embarque dans les 54 minutes les plus longues d’une vie. C’est angoissant, terrifiant et dur. Terriblement dur. Parce que l’auteur s’attaque à un sujet qui est, malheureusement, bien trop présent dans les lycées américains. Je ne saurai vous décrire l’exacte sensation que j’ai ressentie une fois terminée. En tout cas, This is where it ends est une énorme coup de coeur à lire de toute urgence !

Note

IMG_3495

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chronique | This is Where it Ends – Marieke Nijkamp »

Les commentaires sont fermés.