Fantasy·Jeunesse

Chronique | The Curse, tome 1 – Marie Rutkoski

couv55978731Titre: The Curse

Auteur: Marie Rutkoski

Editeur:

Prix: 15€

Parution: 16 février 2017

Nombre de pages: 456

Genre: Fantasy / Jeunesse

RésuméFille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la  » malédiction du vainqueur  » : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? 


Mon avis: C’était ma lecture de la semaine. Oui il m’a fallu vraiment pas mal de temps pour lire ce premier tome. D’ailleurs, ça faisait un petit moment que je n’avais pas autant peiné à lire…Est-ce que ça vous arrive ?

The Curse raconte l’histoire de Kestrel, une jeune fille de 17 ans,  fille du général le plus connu de son empire et destinée à épouser un homme riche ou à faire l’armée. Alors qu’elle se rend au marché avec une amie, elle achète un esclave sur un coup de tête. Mais Arin, n’est pas un esclave comme les autres et Kestrel va rapidement en payer les frais…

Kestrel est une jeune fille de 17 ans qui a la tête sur les épaules et doté d’un immense courage. Depuis son enfance elle sait à quoi s’attendre lorsqu’elle atteindra la majorité. Alors qu’elle s’ennuie dans sa petite vie, elle décide d’acheter un esclave pour le sauver de sa condition horrible qui l’attend. C’est alors le début d’une grande aventure puisqu’elle va rapidement se rendre compte que Arin, son esclave, n’est pas comme les autres. Si au début le personnage de Kestrel m’a paru un peu imbu de sa personne, j’ai aimé découvrir une nouvelle jeune femme lors de son rapprochement avec Arin. On l’a découvre plus fragile, mais aussi moins sûr d’elle. Elle se dépasse un peu et casse les barrières qui l’entouraient. C’est un personnage agréable et intéressant. J’ai vraiment hâte de lire la suite pour découvrir ce qu’elle va devenir, car cette aventure va la mener loi, très loin même.

Arin, lui, peut au premier abord paraître froid et tendu, mais plus l’histoire avance et plus on découvre un jeune homme fort et incroyablement intelligent. Il est loin d’être un esclave comme les autres, surtout lorsqu’il se rapproche de Kestrel. Il est clair qu’elle lui plaît, mais il y a autre chose. Une chose que l’on découvre au fil de l’histoire et qui va rendre le personnage plus profond et incroyablement…méfiant. J’ai bien aimé le personnage de Arin parce qu’il a ce petit côté mystérieux, mais je l’ai aussi beaucoup apprécié grâce à cette personnalité unique. Il fait face à tout et essaie tant bien que mal de se battre malgré lui. Il n’a pas sa langue dans la poche et c’est aussi ce qui fait tout son charme. Sa relation avec Kestrel rend le personnage plus humain et les liens qu’ils tissent sont forts.

Ce premier tome de The Curse est vraiment bon, mais j’ai eu énormément de mal à rentrer dans l’histoire. Il m’a fallut bien 150 pages avant de pouvoir me sentir pleinement dedans et comprendre où est-ce que l’auteur nous dirigeait. L’écriture est pourtant assez simple, mais j’ai trouvé les personnages inintéressants durant la moitié du livre. Mais une fois dedans, j’ai vraiment apprécié les personnages de Kestrel et Arin. Ils sont attachants et intelligents. Ce qui est sûr et certain, c’est que la fin m’a laissé sans voix et dans une frustration totale. Vivement la suite !

Note

4 étoiles

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chronique | The Curse, tome 1 – Marie Rutkoski »

Les commentaires sont fermés.