Contemporain·Young-Adult

Chronique | A la place du coeur, saison 2 – Arnaud Cathrine *

couv51423657Titre: A la place du coeur, saison 2

Auteur: Arnaud Cathrine

Editeur: Robert Laffont, collection « R »

Prix16.50 €

Parution: 23 mars 2017

Nombre de pages: 306

Genre: Young Adult / Contemporain

RésuméCette saison est celle de l’éprouvant retour de Caumes à la vie. Il est raconté par son cousin, Niels, depuis la côte Atlantique : tout un été à tenter de sortir Caumes de sa torpeur muette et rageuse. Puis c’est Esther qui prend la parole : elle dont Caumes s’est peu à peu éloigné ; elle dont l’amour ne lâche pas ; elle qui, faute de pouvoir tourner la page, s’est persuadée qu’un après était possible dans ses bras. Mais ces jeunes adultes sont aussi les enfants de novembre, les enfants du Bataclan, du Carillon, du Petit Cambodge. La vie n’a pas fini d’être mise à l’épreuve. La vie n’a pas fini d’être à réinventer.


Mon avis: C’est avec beaucoup de chance et un énorme plaisir que j’ai pu recevoir le second tome d’À la place du coeur  grâce à NetGalley et aux éditions Robert Laffont. Le premier opus m’avait envoûté et laissé un trou béant au milieu de la poitrine il y a quelques mois de cela.

Cette saison 2 d’À la place du coeur raconte le quotidien de Caume après les attentats de Janvier 2015, après la perte soudaine d’un être cher. Se reconstuire n’est jamais une chose facile. Au travers des personnages de Niels (son cousin) et Esther (sa première amoureuse) ont redécouvre le personnage de Caume et comment il a réussi à se reconstruire.

Le premier point de vu que l’on découvre est celui de Niels. Le cousin de Caume le découvre sous un nouveau jour. Plus libéré, peut-être un peu trop d’ailleurs, il découvre à quel point son cher cousin a pu toucher le fond depuis quelques mois. Les attentats de Janvier ont laissé de graves séquelles. Notamment sur le comportement du jeune homme qui n’arrive pas à avoir de relation stable avec toutes les personnes qui l’entourent. Niels se rend rapidement compte qu’il est loin le temps où ils échangeaient des fou rires. Le temps où ils étaient inséparables. J’ai plutôt bien aimé le personnage de Niels. Il peut être à la fois horripilant et terriblement marrant, même si j’ai trouvé qu’il n’apportait pas grand chose à ce second tome. On découvre surtout le premier été de Caume après les attentats qui ont brisés sa vie et celle de nombreuses autres personnes.

Et puis il y a Esther. Toujours aussi folle amoureuse de Caume, elle voit son amour se dégrader, puis se reconstruire…sans elle. Parce qu’il l’a laissé à l’écart. Parce qu’il n’avait besoin de personne. Et pourtant…Esther ne recherche pas seulement du soutiens à travers Caume, on comprend rapidement qu’elle veut être là pour lui, être là pour l’apaiser. Mais rien n’y fait. Hormis ce soir du 13 novembre 2015. Cette soirée qui va tout changer. Esther est une adolescente forte et qui a mûri depuis le premier tome. Elle a beaucoup plus la tête sur les épaules et je dois avouer que je l’ai beaucoup plus apprécié. Elle m’a aussi fait tellement de peine. Parce que l’amour n’est jamais tout beau, tout rose. Et quand on a Caume comme petit ami, c’est encore plus vrai.

Cette seconde saison d’À la place du coeur est aussi poignante que la première. Je vous en parlais il y a quelques mois ici. Ce second tome est peut-être encore plus fort pour ce que l’on y découvre. « L’après 05 janvier 2015 ». Parce que le personnage de Caume n’est plus le même. Mais il n’y a pas que lui qui a changé. Loin de là même. Ils ont tous, à leur façon, changés, grandis, mûris. J’ai vraiment adoré ce second opus qui m’a encore une fois transporté. La plume d’Arnaud Cathrine m’ennivre toujours autant. Entre la poésie et les moments cru. Je l’ai littéralement dévoré et j’attend déjà avec impatience la troisième saison.

Note

IMG_3495

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chronique | A la place du coeur, saison 2 – Arnaud Cathrine * »

Les commentaires sont fermés.