Contemporain·Romance

Chronique | The Sun is Also a Star – Nicola Yoon

couv12217547Titre: The Sun is Also a Star

Auteur: Nicola Yoon

Editeur: Delacorte Books

Prix: 9,90€

Parution: 1er novembre 2016

Nombre de pages: 384

Genre: Romance / Contemporain

RésuméNatasha: Je suis une fille qui croit à la science et aux faits. Pas au destin. Pas à la destinée. Ou aux rêves qui ne se réaliserons jamais. Je ne suis définitivement pas le genre de fille qui rencontre un garçon mignon dans les rues bondées de New York et qui tombe amoureuse de lui. Surtout pas quand ma famille doit être déporté en Jamaïque d’ici 12 heures. Tomber amoureuse de lui ne sera pas mon histoire. 

Daniel: J’ai toujours était un bon fils, un bon étudiant, à la hauteur de mes parents avec de grandes attentes. Jamais le poète. Ou le rêveur. Mais quand je l’ai vu, j’ai oublié tout ça. Quelque chose à propos de Natasha me fait penser que le destin a quelques chose de bien plus extraordinaire en réserve, pour nous deux. 

L’Univers: Chaque moment de notre vie nous a amenés à ce moment unique. Des millions de futurs vies avant nous.Lequel deviendra réalité?


Mon avis: Il y a quasiment un an, je découvrais Everything Everything , cette petite perle venue d’ailleurs. La plume de Nicola Yoon m’a tellement transportée que je me suis lancée dans la lecture de son nouveau roman: The Sun is Also a Star. 

The Sun is Also a Star raconte l’histoire de Natasha et Daniel. Jusqu’à aujourd’hui, leur avenir était tout tracé. Natasha devait repartir en Jamaïque après l’annonce soudaine de la déportation de sa famille dans leur pays natal. Daniel, lui, devait suivre les études que ses parents lui ont dit de faire pour l’honneur de la famille. Mais une seule rencontre va tout changer à jamais: la leur.

Natasha est une adolescente un peu rebelle, un peu seule et terriblement malheureusement. Dans moins de vingt quatre heure, elle devra quitter les Etats Unis, cette terre où elle a grandit, où elle s’est vu renaître. Mais parfois, nous devons payer pour les erreurs des autres. C’est le cas de Natasha qui doit payer (elle et toute sa famille d’ailleurs) pour les erreurs de son père qui a voulu réaliser l’American Dream…au détriment de sa famille désormais brisée par ce retour si violent à la réalité. Natasha essaie par tous les moyens d’empêcher ce départ, mais rien n’y fait. Alors, avant de partir, elle décide de faire un tour dans la ville qu’elle a quasiment toujours connue, la ville dans laquelle elle a grandit: New-York. Au détour d’une rue elle croise l’étonnant Daniel. Avec lui, elle vivre une aventure hors du commun. Elle va découvrir qu’elle n’est pas la seule à souffrir des choix des autres et des erreurs commises autour d’elle. Natasha est attachante et c’est aussi un personnage pour qui on a beaucoup de peine. Tout au long de ma lecture j’ai eu cet espoir au fond de moi de ma dire que tout terminerai bien au vu des événements qui se passent. Parce que les liens que tissent Natasha et Daniel sont extrêmement fort, et pourtant ils ne se connaissent que depuis quelques heures. Et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, ils vont tomber dans les bras de l’un et l’autre, au point de ne plus vouloir se séparer, au poins de se sentir renaître, au point de tout vouloir quitter.

Daniel est l’enfant modèle de la famille. Pas rebelle pour un sous, il est destiné à un futur tout tracé depuis son enfance, un avenir qui va faire la fierté de ses parents. Il intégrera Yale pour devenir un médecin de renom. Ses parents en ont décidé ainsi. Sauf que Daniel n’a pas envie de devenir un médecin. Ce qui lui plait c’est la poésie. A coté de son grand frère, il est celui qui doit faire la fierté de sa famille. Celui qui doit montrer au monde que la famille Bae est l’exemple même du rêve américain. Mais rien ne va dans sa petite vie presque parfaite, et il a envie de se découvrir, de savoir qui il est véritablement. Il a envie d’avancer et d’être lui même. Sa rencontre avec Natasha va être le renouveau. Elle va lui apporter un vent de fraîcheur dans sa vie. Elle va être le chamboulement de son passé, de son présent et de son futur. Le personnage de Daniel est tout simplement…génial. Il m’a fait rire, il m’a donné les larmes aux yeux, il m’a fait me remettre en question. C’est pourtant un personnage qui peut paraître simple au premier abord, mais on est en réalité très loin de la réalité. Je l’ai trouvé courageux. Plus le roman avance, plus il se rend compte que sa vie est en réalité loin de ce qu’il rêve qu’elle soit.

The Sun is Also a Star est une romance hors du commun sur fond d’un amour impossible. Bien que l’histoire soit assez rapide et étonnante, j’ai trouvé chaque personnage attachant et incroyablement fort. Tous les deux sont victimes de cette génération d’American Dream, cette génération où les parents ont tout quittés pour vivre le rêve américain, celui qui donne envie au monde entier de croire que tout est possible, que tout est réalisable. Et pourtant, on est loin de la vérité. Ça fait un bien fou de lire un roman sur un tel sujet, abordé avec autant de facilité. L’écriture de Nicola Yoon est toujours aussi addictive et poétique à la fois. Le temps d’une lecture j’ai rêvé, voyagé et aimé 😉

Note

5 étoiles

Publicités