Contemporain·New-Adult·Romance

Chronique | Off-Campus, tome 4: The Goal – Elle Kennedy

couv49802238Titre: Off-Campus, tome 4: The Goal

Auteur: Elle Kennedy

Editeur: Hugo Roman, collection « New Romance »

Prix: 17€

Parution: 12 janvier 2017

Nombre de pages: 475

Genre: Romance / Contemporain / New Adult

Résumé:  Il suffit d’une nuit pour que tout change. Sabrina James est en dernière année de lycée. Elle a depuis longtemps planifié son avenir : obtenir son diplôme, entrer à la fac de droit et décrocher un super-job dans un des plus grands cabinets d’avocats du pays. Elle veut aller de l’avant et oublier son passé. Quand elle croise le beau Tucker, elle n’a à lui offrir qu’une nuit, il ne peut pas faire partie de ses projets. Mais tout va se compliquer… John Tucker, la star du hockey qui ne vit que pour sa passion, va se transformer quand Sabrina lui annonce qu’elle est enceinte. Il compte bien assumer son rôle de futur papa. Mais la jeune fille est têtue et ne veut accepter aucune aide de sa part. Il va falloir toute la ténacité de Tucker pour que, petit à petit, elle lui ouvre son coeur. Saura-t-il convaincre la belle et froide Sabrina que, parfois, mener un projet à deux est plus facile ?


Mon avis: Quatrième et dernier tome d’une série dont j’ai adoré chacun des personnages, The Goal m’a transporté à son tour.

The Goal raconte l’histoire de Sabrina, une jeune femme un peu à part. Belle, intelligente, elle attire plus pour son physique de rêve que son intelligence. Et pourtant…Alors  qu’elle se promet de n’avoir plus de relation avec un garçon, elle rencontre le beau Tucker. Joueur de l’équipe de hockey de l’université et charmeur invétéré. Tout les oppose et pourtant, ils s’attirent plus que tout. Leur petite vie bien tranquille va être transformée le jour où la jeune femme apprend qu’elle est…enceinte.

Sabrina a tout pour elle: la beauté, l’intelligence et des amies toujours présentes. Dans sa vie, tout est calculé au millimètre près. Elle n’a pas froid aux yeux et sait se défendre, mais uen fois qu’elle passe les portes de chez elle, c’est toute sa carapace qui fond.Un beau père un peu trop insistant, une grand mère qui se fout de tout et une mère absente. Loins de la petite vie parfaite dont elel rêve. Elle est aussi absolument charmante, que méfiante. Alors, lorsqu’elle croise la route du beau Tucker, elle essaie tant bien que mal de passer au dessus de ses envies avec lui et pourtant…Je l’ai trouvé attachante dès le début. On s’attend tout de suite à voir un personnage un peu trop pète-sec, alors qu’en réalité pas du tout. Elle est très à l’écoute, même si elle agit de manière totalement différente en présence de Tucker. Elle se méfie, elle lui montre qu’elle peut tout faire toute seule. Elle essaie tant bien que mal qu’elle peut très bien se débrouiller sans lui, surtout après al découverte de sa grosser. Et cette fameuse grossesse va être l’élément qui va venir perturber tout ses beaux petits projets d’avenir dont elle rêvait tant depuis si longtemps. Mais Tucker compte bien l’aider et lui montrer qu’il est aussi présent qu’elle ne l’espère.

Dans cette série de livres, il y a Garrett qui m’avait fait craquer (The Deal). Il faut bien avouer qu’ils ont tous leur charme et leur histoire d’amitié est superbe, mais je ne m’attendais pas une seule seconde à littéralement fondre d’amour pour Tucker. Il est si…doux ? mignon ? attentionné ? Je crois que je n’aurai pas assez de mots pour le qualifier. On pourrait croire qu’il est bien trop parfait et ça pourrait en énerver certaines par moment, mais il est tellement présent, patient et doux envers Sabrina que ça fait rêver. Il est bien plus discret que ses acolytes, mais il a aussi beaucoup plus de charme (pas autant que Garrett, je vous l’accorde !). Je l’ai adoré du début à la fin. Il est tellement attachant et le « couple » qu’il forme avec Sabrina est juste la chose la plus mignonne du monde. Tout au long du livre on s’attend à un faux pas de sa part, alors qu’en réalité il est quasiment…parfait ! C’est aussi peut être pour cela que Sabrina se méfie autant de lui.

La série Off-Campus se termine déjà et qu’elle fin ! Avec les personnage de Tucker et Sabrina, on termine sur une histoire plus adulte, moins adolescente et tout aussi charmante que les précédents tomes. On continue de voir l’évolution des personnages précédents et c’est ce qui rend la série si géniale. J’ai vraiment adoré chaque tome et je suis triste que la folle aventure de Off-Campus se termine déjà. Mais comme l’a dit l’auteure, il y aura des tomes compagnons qui sortirons (OUFFFFF ! ) The Goal était le tome parfait pour terminer la série en beauté et je sais déjà que je relirai sûrement toute la série quand j’en aurai le temps parce que je l’ai tout simplement adoré !

Note

IMG_3495

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chronique | Off-Campus, tome 4: The Goal – Elle Kennedy »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s