Manga

Chronique | Alchimia, tome 1 – Samantha Bailly & Miya

couv50746227Titre: Alchimia, tome 1

Auteur: Samantha Bailly, Miya

Editeur: Pika

Prix: 7,50€

Parution: 26 octobre 2016

Nombre de pages: 200

Genre: Manga

Résumé: Saë, une jeune alchimiste, sillonne le royaume d’Alchimia en bateau. Avec ses compagnons, elle utilise ses dons magiques pour collecter et protéger la mémoire de son peuple. Mais la guerre éclate avec Ifen, le royaume voisin qui refuse la pratique de cet art. En pleine tourmente, Saë est sauvée par Idan, jeune soldat ifénien… Alors que tout les oppose, le destin les pousse l’un vers l’autre…


Mon avis:  S’il y a bien une auteure française que j’adore c’est Samantha Bailly. Après avoir lu la quasi totalité de ses romans, j’étais très intriguée en apprenant qu’elle se lançait dans le monde du manga.

Alchimia raconte l’histoire de Saë une jeune alchimiste vivant à bord d’un bateau nommé L’Atelier. Avec d’autres compagnons de voyages alchimistes aussi, elle va parcourir tout le royaume d’Alchimia. Alors que tout va pour le mieux dans leur vie, ils voient le village qu’ils visitent, attaqué par l’armée d’Ifen, le royaume voisin. Au cours de cette attaque, Saë est rapidement épargnée par Idan, un soldat Ifenien. Peu de temps après, ils vont se retrouver et la jeune fille va alors lui sauver la vie à son tour. Mais qui est réellement ce mystérieux jeune soldat ?

Saë est une alchimiste des mots, ce qui signifie qu’elle peut transformer une histoire en substance. Au fil de son voyage au bord de l’Atelier avec ces compagnons de bord, Rubis, Verdinno et Ethiel, elle collecte la mémoire du peuple pour les protéger plus que jamais. Saë est une jeune adolescente pleine de vie et qui est très souvent joyeuse. Elle aime être entouré de ses amis qu’elle considère comme sa propre famille. Être une alchimiste est pour elle quelque chose de magnifique. Elle aime ce qu’elle fait et ça se voit. Lorsqu’elle va assister au massacre fait par les soldats iféniens, elle va rapidement descendre de son petit nuage et grandir plus rapidement qu’elle ne le voulait. J’ai beaucoup beaucoup aimé ce personnage. Elle est attachant et forcément, on a envie d’en savoir beaucoup plus sur sa vie et ce qu’elle a pu vivre avant de monter à bord de l’Atelier. C’est vraiment un très bon personnage. Pétillante et fraîche.

Parmi les autres personnages de cette histoire, on découvre le beau Ethiel, ou encore Idan, le mystérieux soldat.

Ethiel est assez proche de Saë. Dès le début, il est très mystérieux. C’est un alchimiste des âmes dont on apprend l’histoire dès le début. Il ne parle pas souvent et il a plutôt tendance à se cacher de Saë. On peut, bien évidemment, comprendre pourquoi il est comme ça, mais j’aurai tendance à dire que par moment il m’a un peu fait lever les yeux au ciel parce qu’il a un côté trop mystérieux qui peut énerver et porter à confusion. On ne sait pas s’il est réellement bon au fond. Il est très proche de Saë, mais on ne sait pas vraiment dans quel sens. Si on sait dès le début que Saë a des sentiments pour lui, en ce qui le concerne nous n’en savons rien. J’espère que dans les prochains tomes nous aurons un peu plus de moments entre Saë et lui.

Idan est le soldat ifénien qui a épargné Saë au cours de l’attaque et qui est, à son tour, sauvé par Saë peu de temps après. Dès que je l’ai vu, j’ai su qu’il y allait avoir quelque chose avec ce personnage. Quelque chose de très intéressant. On ne sait pas grand chose sur lui,  mais très vite, il va se rapprocher de Saë et c’est à peine s’il est reconnaissable entre le début de leur rencontre et durant la suite de l’histoire. Et puis il faut bien avouer qu’il a un certain charme ce qui va un peu faire tourner la tête de la jeune Saë. Je l’ai beaucoup apprécié, même si j’attend d’en savoir un peu plus sur lui au cours des prochains tomes.

L’univers que Samantha Bailly et Miya ont développé pour Alchimia est tout simplement magnifique. C’est assez féérique et réaliste à la fois. L’histoire autour des alchimiste est très recherché. On distingue trois types d’alchimistes: les alchimistes de mots (ce que sont Saë, Rubis et Verdinno), les alchimistes des âmes dont le but des de transformer les sentiments en un autre et enfin, les alchimistes des pierres qui peuvent transformer un matériau en un autre. Chacun ont une plaie qui les distingue des autres. Une plaie étoilée pour les alchimistes des mots, une plaie spiralée pour les alchimistes des âmes et enfin, une plaie croisée pour les alchimistes des pierres.

Ce premier tome d’Alchimia est juste PAR-FAIT ! Ça faisait très longtemps que je n’avais pas lu de manga d’une telle qualité. L’histoire tiens la route dès le début, plus on avance et plus on est pris dans cet univers assez magique. Les dessins, les traits, tout est bien pensé et ça fait vraiment plaisir à découvrir. Je ne connaissais pas Miya qui est une mangaka française, mais j’ai vraiment beaucoup apprécié son travail dans ce premier tome. Les dessins de Miya sont tout simplement à tomber ! Je n’ai désormais qu’une hâte, lire le second tome qui devrait paraître en 2017 !

Note

IMG_3495

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chronique | Alchimia, tome 1 – Samantha Bailly & Miya »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s