Romance·Young-Adult

Chronique | The Field Party, tome 1: Until Friday Night – Abbi Glines

the-field-party,-tome-1---until-friday-night-620646Titre: The Field Party, tome 1: Until Friday Night

Auteur: Abbi Glines

Editeur: Simon & Schuster

Prix: 8,22€

Parution: 25 août 2015

Nombre de pages: 336

Genre: Romance / Young Adult

RésuméPour tous ceux qui le connaissent, West Ashby a toujours été ce gars : le mec populaire, arrogant, le dieu du foot bien trop séduisant qui a mené Lawton High aux championnats d’état. Mais si, vu de l’extérieur, West est le Big Man sur le Campus, à l’intérieur, il combat le chagrin de voir son père lentement succomber au cancer. 

Deux ans plus tôt, la vie de Maggie Carleton a été bouleversée quand son père a tué sa mère. Après qu’elle ait tout raconté aux policiers, elle a cessé de parler et n’a pas dit un mot depuis. Même son déménagement à Lawton, en Alabama, n’a pas réussi à ramener la Maggie d’autrefois. Elle reste silencieuse, gardant son chagrin et son cœur brisé bien caché. 

Quand la douleur de West devient insupportable, il sait qu’il doit parler à quelqu’un de son père – alors dans l’obscurité d’une fête suivant un match, il se confie à la fille qui ne dira pas un mot à quiconque. 

West s’attendait à être soulagé après avoir parlé de son père, ou du moins à un flot d’émotions qu’il ne pourrait contrôler. Mais il ne s’attendait pas à ce que la nouvelle fille lui réponde, pour révéler une peine encore plus profonde que la sienne… ou à ce que tous deux forment une connexion si forte qu’il ne pourrait plus jamais la laisser Maggie échapper.


Mon avis: En ce moment, j’enchaîne les romances littéraires. C’est une bonne période avec ce froid et ce temps humide. J’essaie aussi de vider ma PAL pour avoir moins de livres à lire en 2017 (haha vraiment ?). J’ai donc décidé de lire pour la première fois, un roman de Abbi Glines.

Until Friday Night raconte l’histoire de Maggie et West. Deux adolescents brisés qui cachent chacun un terrible secret. Si tout le monde sait que Maggie a perdue tragiquement sa mère, personne au lycée ne sait que le fabuleux West cache un secret qui le rend malheureux. Ces deux adolescents vont alors tout tenter pour se reconstruire en s’aidant l’un l’autre.

Maggie est une jeune adolescente terrorisée. En effet, après avoir assistée à l’assassinat de sa mère par son père elle est devenue muette. Aussi muette qu’une tombe. Elle renferme un profond mal être qui la brise au fil du temps. Et quand elle part vivre chez son oncle et sa tante, ils vont tenter par tous les moyens de la faire parler, mais rien n’y fait. Sa rencontre avec l’horripilant West va changer sa vie au point qu’elle va se mettre à parler avec lui. De sa douce voix. Parce qu’au font, il est comme elle: aussi brisé. Mais sa carapace ne laisse rien transparaître contrairement à Maggie. J’ai adoré le personage de Maggie car elle est tout simplement adorable. Elle a un courage extraordinaire et les liens qu’elle va lier avec West sont immuables. C’est un personnage terriblement attachant et dont j’ai adoré découvrir l’histoire.

West est le personnage typique des romances américaines pour ado. Footballeur, dragueur au grand coeur et surtout, terriblement mystérieux. Il n’a pas froid aux yeux la première fois qu’il aborde Maggie. Elle le fait craquer dès le premier regard et il ne s’en cache pas auprès d’elle. Mais au fil du temps, il va trouver dans le personage de Maggie, un moyens de le réconforter quand à la vie difficile qu’il mène en dehors des cours. Car West est brisé. Tout autant que Maggie. Son père, dont il est très proche, meurt à petit feu d’un cancer. Alors, au fil du remps, il a appris à ne pas laisser transparaitre son mal être. J’ai tout autant adoré le personnage de West parce qu’il est entier et réaliste. Il sait qu’il ne vit pas dans un monde utopiste où tout est tout beau, tout rose. Il sait que la mort est une étape de la vie, inévitable. Mais grâce à Maggie, il va surmonter ça. J’ai adoré sa force et son courage.

Until Friday Night est, au premier abord, une romance un peu classique dans le genre. Mais avec une douceur et une réalité en plus. Chaque personnage, chaque situation tend à nous faire vivre chacun des faits qui se produisent. Le texte est plein de réalisme. C’est le premier roman de l’auteure que je lis et désormais j’ai envie de connaître un peu plus sa plume qui a sû me transporter le temps de ma lecture. Malheureusement, Until Friday Night n’est pas encore disponible en français, mais je vous tiendrai au courant si une sortie française est prévue. En attendant, si vous maîtrisez l’anglais, n’hésitez pas à le lire car vous passerai un très bon moment 😉

Note

5 étoiles

Publicités

2 réflexions au sujet de « Chronique | The Field Party, tome 1: Until Friday Night – Abbi Glines »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s