Les Petits Conseils d'Hatchi

LPCH #3 | La lecture numérique

Hello la compagnie ! 🙂

On se retrouve en ce début de semaine avec un nouvel article sur Les Petits Conseils d’Hatchi.

Aujourd’hui je vais vous parler de la lecture numérique. Sujet tabou pour certains, la lecture numérique s’est peu à peu développée depuis quelques années maintenant. Mais que vaut-elle vraiment et peut-elle remplacer le livre papier ?

LPCH.png

Voici donc trois petits conseils qui, je l’espère, vous aiderons pour bien appréhender et commencer la lecture numérique.

Conseil n°1: Renseignez-vous !  

Etant une fervente défenseuse du livre papier depuis toute petite, je me suis longtemps fait une image préconçue de la lecture numérique. Du genre « mais un livre numérique ça n’a pas d’âme, ça donne mal à la tête, etc« . Et puis ma maman s’est lancé dans la grande aventure du livre numérique en s’achetant une liseuse il y a quasiment trois ans. Petit à petit je m’y suis intéressé. J’ai commencé à me renseigner un peu partout, histoire de voir ce que les gens en pensaient et puis je me suis lancée.

book vs e-reader.jpg

Voyons les avantages du livre numérique:

Léger comme une plume:  adieu le kilos de papier dans le sac, les poignets tordus lorsque on lit pendant qu’on est couché sur le dos. En règle générale, une liseuse pèse moins de 200g. Parfait non?

-Le stockage: Avec une liseuse c’est pas moins de 1000 livres que l’on peut stocker (au minimum !) ce qui vous en fait pas mal à lire. S’il vous manque de la place dans votre bibliothèque ça peut être très pratique.

Le format: pas de pages cornées, de dos abîmé. À moins de rayer votre écran ou d’amener votre liseuse sous l’eau, elle est très solide. La liseuse s’amène partout. On peut même lire dans le noir avec certains modèles et ça, eh bien on ne peut pas le faire avec un livre (à moins d’avoir une lampe de livre qui est extrêmemnt pénible à utiliser)

Bien évidememnt il y a des inconvénients à savoir:

Le prix des ebooks: on est tous d’accord qu’un format papier peu parfois coûter cher, mais on rencontre le même problème avec les ebooks puisque même si le prix est moins cher que le format papier, il reste tout de même assez cher quand on voit le format. Comptez en moyenne 11€ pour un l’ebook d’un roman qui vient de sortir. Pas du tout économique. Alors évidemment il y a une solution: le téléchargement illégal. Comme son nom l’indique c’est totalement illégal, mais bonjour les économies ! ^^

La durée de vie: un livre est immortel, tandis qu’une liseuse eh bien…elle a une durée de vie. Alors d’accord, elle peut durer quelques années tout de même. Je n’ai pas la mienne depuis assez longtemps pour vous le dire, mais si vous voyez qu’elle commence a beaucoup beuguer, ne cherchez pas, votre liseuse est bonne pour la poubelle.

Conseil n°2: Choisissez une liseuse de qualité

Quand je parle de liseuse je ne parle pas d’Ipad et compagnie qui sont simplement des tablettes numériques et qui ne sont donc pas destinés à la lecture sur le long terme.

Sur le marché, on trouve actuellement beaucoup de liseuses. Les grandes surfaces s’y mettent entre la NoLim chez Carrefour ou la Cybook Muse chez Leclerc. Mais les deux plus gros concurrents sur le marché sont la Kobo chez Fnac et la Kindle chez Amazon. Deux pointures phares de la lecture numérique. Mais laquelle choisir ?

DSC_8662_m.jpg

Chacune se vaut, même si la Kindle est moins pratique lorsque l’on veut charger des ebooks que l’on a téléchargés « illégalement » (oops) puisqu’elle ne lit qu’un seul type de format, contrairement à la Kobo qui, elle, lit TOUT les types de formats.

Pour ma part, j’ai une Kobo Aura (ancienne édition). Pour rien au monde je ne m’en séparerai. Je vous jure ! Elle me suit partout (et quand je dis partout c’est…PARTOUT !).

Elle est pratique, légère et agréable lorsque l’on lit. Jusqu’ici je n’ai jamais eu un seul mal de tête après avoir lu (et des fois je ne l’a lâche pas pendant quatre heures d’affilées), et je la trouve plutôt jolie avec son design un peu géométrique dans le dos.

kobo-aura_1377527587_450x400

Conseil n°3: Alternez entre le numérique et le papier

liseuse2

C’est peut-être tout bête comme conseil, mais une fois que vous aurez votre liseuse entre les mains, vous aurez du mal à la lâcher, croyez moi 😉 L’avantage avec la liseuse c’est que l’on peut l’amener partout comme je le disais plus haut, mais il ne faut pas oublier le livre papier pour autant. Je connais beaucoup de personnes qui lisent 90% du temps sur liseuse parce qu’ils en ont une. A la longue c’est barbant. Le livre papier est unique et ne donne donc pas les même sensations qu’un livre numérique. Je ne vous conseillerai jamais de remplacer le format papier par le format numérique parce qu’un livre papier reste une chose unique. L’odeur, le toucher, tout est différent du numérique et c’est ça qui est appéciable dans la lecture.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « LPCH #3 | La lecture numérique »

  1. Je suis totalement d’accord avec toi ! Team Kobo 👍 j’aime beaucoup ma liseuse mais je ne pourrais pas lire H24 dessus. Elle me sert principalement quand j’ai une envie soudaine de lire dessus ou en vacances car souvent plus pratique. Mais je reste principalement sur le papier quand même 😁

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s