Young-Adult

Chronique | Hurt – Tabitha Suzuma

hurt-3738942Titre: Hurt

Auteur: Tabitha Suzuma

EditeurRandom House Children’s

Prix: 8,68€

Parution01/07/2014

Nombre de pages402

Genre: Young Adult

Résumé« « Pourquoi ? » C’est la brûlante question que tout le monde se pose. Pourquoi un garçon comme Mathéo voudrait-il mourir ? A dix-sept ans, il est le champion de plongée sous-marine le plus prometteur de toute la Grande-Bretagne. C’est un tombeur, un étudiant modèle, et il vit dans l’un des quartiers les plus riches de Londres. Il a de très bons amis et est envié par tout le monde. Et, par-dessus tout, il est profondément amoureux de sa petite amie, Lola. Il a toujours été un garçon stable et bien intégré.

Jusqu’à ce terrible week-end. Un week-end dont il ne parvient pas à se rappeler. Tout ce qu’il sait, c’est qu’il en est revenu en étant une autre personne. Un être humain qui ne sait plus comment s’amuser, qui ne veut plus passer de temps avec ses amis, et qui n’aime plus plonger. Quelque chose d’horrible a eu lieu ce week-end là. Quelque chose de violent, de sanglant et de tordu. Il ne sait plus qui il est. Il n’a plus confiance en personne. Il désire seulement faire du mal, blesser, et détruire. Lentement, il parvient à accéder à ses souvenirs enterrés et fragmentés. Et il se retrouve en train de regarder la réflexion d’un monstre. 

Bouleversé, Mathéo doit alors faire face au choix le plus dévastateur de toute son existence. Garder son secret et mettre en danger toutes les personnes qui l’aime. Ou se confesser, et perdre Lola pour toujours.


Mon avis: S’il y a bien une auteure que j’aime beaucoup et que j’aime également faire découvrir autour de moi c’est bien Tabitha Suzuma. Si vous me lisez depuis longtemps, vous savez mon amour inconditionnel pour son roman polémique, Forbidden. J’ai acheté Hurt sur un coup de tête, parce que je savais que tôt ou tard je le lirai, parce que je savais que je n’allais pas en ressortir sans cicatrices au coeur. 

Mathéo a tout pour faire rêver: intelligent, beau, jeune espoir olympique en plongée et fou d’amour pour Lola, sa petite amie de longue date. Il a tout pour lui. Jusqu’à ce week end de victoire, ce week-end où toute sa vie a basculé…

Le personnage de Mathéo est très certainement le personnage le plus courageux et aussi le plus perturbé que j’ai pu lire depuis quelques années. Au début du roman, on pourrait presque le jalouser tellement sa vie est parfaite. « Presque » parfaite. Si le sport fait partie intégrante de sa vie, Mathéo est aussi un petit ami en or. Sa relation avec Lola est tout simplement craquante. A l’écoute et tout le temps présent, il entretient une relation forte avec ses amis et sa petite amie. Jusqu’à ce que tout bascule, jusqu’à ce que Mathéo ne soit plus que l’ombre de lui même. Plus l’histoire avance, plus sa dégradation prend place. On fait face à un personnage qui est psychologiquement perturbé à cause d’un évènement qui l’a brisé. Même si sa relation avec Lola lui permet, par moment, de remettre les pieds sur terre et de prendre concience du monde qui l’entoure, il a du mal à faire la différence entre ce qui est réel de ce qui ne l’est pas. J’ai tout simplement adoré ce personnage, mais j’ai également eu une énorme peine pour lui. 

Chaque personnage de ce roman a plus ou moins d’importance, mais Lola est bien plus importante qu’on peut le penser en commencant la lecture de Hurt. Parce que Lola est un constant soutient pour Mathéo. Elle n’est pas juste la petite amie, c’est un soutient constant pour Matheo et elle est en quelque sorte la clé du secret de Mathéo. Elle le maintiens en vie, en quelque sorte, et c’est ce qui va sauver le personnage tout au long de l’histoire.

Je crois que je n’ai pas été autant brisée à la fin d’un roman depuis Forbidden, il y a plus de deux ans…C’est une histoire qui vous prend aux tripes et qui vous détruit petit à petit, tout comme le personnage principal. Près de deux semaines sont passées depuis ma lecture et je suis encore complètement sous le choc d’une telle lecture. Bref, un énorme coup de coeur pour ce roman. Encore une fois, Tabitha Suzuma a su me tenir en haleine tout le long de ces 400 pages qui vous retournent littéramenet le cerveau. Prévoyez une boîte de mouchoirs car vous risquez très certainement de pleurer…beaucoup !

Note

IMG_3495

Publicités

2 réflexions au sujet de « Chronique | Hurt – Tabitha Suzuma »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s