Young-Adult

Chronique | Pardonne moi, Leonard Peacock – Matthew Quick

pardonne-moi,-leonard-peacock-602007Titre: Pardonne moi, Leonard Peacock

Auteur: Matthew Quick

Editeur: Robert Laffont, collection « R »

Prix: 16,90€

Parution: 9 avril 2015

Nombre de pages: 324

Genre: Young Adult

Résumé » En plus du P-38, le flingue de mon grand-père, il y a quatre paquets, un pour chacun de mes amis. »

Je veux leur dire au revoir correctement.

Je veux qu’ils gardent un souvenir de moi.

Qu’ils sachent que je suis désolé d’avoir dû leur fausser compagnie.

Qu’ils ne sont pas responsables de ce qui va se passer… « 

Aujourd’hui, Leonard Peacock a dix-huit ans.

C’est le jour qu’il a choisi pour tuer son ancien meilleur ami.

Ensuite, il se suicidera.

Plus tard, peut-être, il se dira que c’est OK, voire important, d’être différent.

Mais pas aujourd’hui.


Mon avis: Après avoir enfin craqué chez mon libraire il y a un mois, j’ai décidé de me lancer dans la lecture de ce YA/ Roman pour ado qui m’avait l’air pas mal.

Pardonne Moi, Leonard Peacock raconte l’histoire d’un adolescent perdu. D’un adolescent brisé. D’un adolescent en détresse. Parce que plus rien ne retiens Léonard, il décide de commettre un meutre. Celui de son meilleur ami. Mais aussi le sien…

Léonard est un adolescent de 18 ans. Il pourraît être le plus heureux du monde: riche, plutôt bon élève, sérieux. Oui mais Léonard est complètement brisé. Léonard ne veut plus faire semblant. Il ne veut plus continuer à vivre ce semblant de vie qui ne lui appartient plus réellement. Tout au long du roman on se pose bien évidemment la question. Pourquoi est-il comme ça ? Pourquoi veut-il mourir ? Pourquoi veut-il commettre ce meurtre ? Et quand la réponse tombe c’est toute une réalité violente qui nous tombe dessus. Je sais qu’en règle générale je suis plutôt fleur bleue et je pleure pour un oui ou pour un non, mais cette fois-ci pas une larme n’est tombée. Parce que je ressentais de la colère. De la colère pour tout ce qu’avait subi ce jeune Léonard. J’ai tout simplement adoré ce personnage hors du commun et attachant.

L’écriture de Matthew Quick est très poétique par certains aspects, mais aussi très spéciale. Certains dialogues sont moins clairs que d’autres par exemple. Mais le texte reste lisible et prenant malgré tout.

Si on m’avait prévenu que cette histoire aller me bouleverser, je me seraitpeut-être  préparée psychologiquement. Parce qu’il faut avouer que c’est une histoire bouleversante et regorgeant de réalité ! Au-delà de l’action, il y a les mots qui marquent, qui restent. L’histoire de Leonard m’a bouleversé au plus profond de moi. C’est un appel à l’aide plein de tristesse et de réalité et ce que je peux vous dire c’est que vous ne regretterai pas votre lecture. C’est un livre que je conseille grandement aux jeunes d’aujourd’hui. Pour qu’ils prennent conscience des personnes qui les entourent, pour qu’ils prennent conscience du monde d’aujourd’hui.

Note

5 étoiles

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chronique | Pardonne moi, Leonard Peacock – Matthew Quick »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s