Erotique·Romance

Chronique | Black Lies – Alessandra Torre

dfefzefTitre: Black Lies

Auteur: Alessandra Torre

Editeur: Hugo Roman, collection « New Romance »

Prix: 17€

Parution: 2016

Nombre de pages: 422

Genre: Romance / Erotique

Résumé:  Je m’appelle Layana Fairmont…et j’aime deux hommes.  Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m’a demandée en mariage quatre fois. J’ai refusé quatre fois. Lee, qui est jardinier quand il n’est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu’il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne. Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d’histoire, croyez-moi, vous vous trompez ! Si vous pensez avoir déjà entendu cette histoire, croyez-moi – ce n’est pas le cas.
110005645


Mon avis: C’était un des derniers romans sorti de chez Hugo Roman et toutes les personnes autour de moi qui en parlaient, l’avait adoré. Je dois avouer que le résumé m’avait plutôt intrigué. Et pourtant, je ne suis pas une grande fan des triangles amoureux. C’était donc avec un certain a priori que je commençais ma lecture.

Black Lies raconte l’histoire de Layana, amoureuse de Brant ET de Lee. Un triangle amoureux sulfureux qui fait tourner un peu la tête pour tout avouer.

Layana est une jeune femme a qui tout réussi. Lorsqu’elle va rencontrer le beau Brant, c’est le coup de foudre total. Elle ressent un amour infini pour celui-ci et lui en fait bien profiter. Ce côté sulfureux chez Layana m’a d’ailleurs un peu gêné par moments. Evidemment, le côté érotique de l’histoire ne m’a pas réellement plu. Pour tout dire, j’ai même trouvé que c’était un peu du déjà-vu. Layana est presque la femme parfaite. Je dis presque parce qu’en réalité, elle va nous cacher un très lourd secret tout au long du roman et je dois bien avouer que j’ai juste halluciné au moment de la révélation de ce secret. Je n’ai pas du tout accroché au personnage de Layana et pourtant j’en aurai eu envie si elle n’avait pas eu des réaction qui, parfois, me mettais un peu hors de moi.

Brant est, ce que certaine personne pourraient dire, un homme parfait. Riche, intelligent et qui plus est, beau comme un dieu ! Mais il est surtout très amoureux de Layana. Il a notamment demandé quatre fois la main de sa belle en essuyant toujours un refus de sa part. Pas de chance me direz vous. C’est ce que cache l’histoire et il faut lire le roman, pour découvrir le secret de ce refus. Brant est un personnage que j’ai bien aimé, même si on n’a que très peu de fois son point de vu. J’ai trouvé que c’était un homme bon. Jamais une parole de travers, toujours respect envers sa belle. Mais cette perfection, cache un très très (très très !!!) lourd secret.

Quant à Lee, le second amoureux de la belle Layana, c’est tout le contraire de Brant. Jardinier qui ne fait que courir les femmes, il va vite tomber sous le charme de la belle. A chaque fois qu’on a Lee dans l’histoire, il y a toujours un passage sexuel et je dois dire que c’est ce qui m’a franchement rebuté avec ce personnage. Parce que Lee est un peu le mauvais dans l’histoire. Il est un peu le côté sombre de Layana. C’est un personnage secret et qui ne se livre pas facilement.

Black Lies est avant tout une histoire dérangeante et qui peut même mettre mal à l’aise par moment. L’auteure m’a complètement retourné le cerveau durant les derniers chapitres. C’est très intéressant comme concept, même si j’ai eu beaucoup de mal à m’accrocher à l’histoire. Depuis la trilogie Cinquante Nuances d’E.L.James, je dois avouer qu’on a en vu passer des romance érotiques. Le phénomène n’a pas l’air de s’être encore épuisé et pourtant on peut parfois tomber dans le déjà-vu. Au début de ma lecture de Black Lies j’avais peur de ça, même si ça peut-être très addictif, au final on ne s’attend pas du tout à une telle histoire. On est très très loin d’un coup de coeur, mais ce n’est pas non plus une lecture qui m’a déplu.

Note

3 étoiles

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chronique | Black Lies – Alessandra Torre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s